L'esprit et l'évolution humaine

De la biologie on sait que l'évolution biologique des espèces par adaptation, mutation et ségrégation des taxons a mené à la diversité impressionnante de la flore et de la faune qu'on retrouve aujourd'hui. Ce processus se fait durant des millions et des milliards d'années. Depuis que l'homme peut penser consciemment, il se pose des questions sur son existence. De ses pensées résultèrent beaucoup de théories, comme à l'âge de pierre on commençait à adorer le soleil, qui se poursuivait jusqu'à l'âge de bronze et au-delà. Ils adorèrent le soleil par ce qu'ils pouvaient sentir tout banalement, qu'il leurs apportaient la chaleur, mais ils commençaient aussi á comprendre que celui-ci était un facteur très important pour que les plantes puissent grandir et pour qu'on puisse voir. De plus, ces pensées qui essayaient à décrire et à expliquer la vie en général et le sens, ainsi que le but, de l'existence humaine, ont menées à la création des religions différentes, qui comportaient et comportent tous des valeurs concernant un certain code de conduite, ainsi que des valeurs éthiques et morales.


Á ces idées s'ajoutèrent les sciences qui jouent aussi un rôle important dans le développement humain. Depuis l'existence des sciences naturelles, qui ont vu le jour dans les écoles grecques anciennes, l'humanité terrestre a appris à comprendre plus de ce qu'il entoure et lui permettaient de se construire un nouveau savoir, qui lui permettait de faire un progrès au niveau de sa qualité de vie. Malheureusement cet élan venant des Grecs fût freiné pendant deux millénaires. Mais au jour actuel, on est à nouveau sur le bon chemin en ce qui concerne le développement et l'accumulation d'un savoir pratique, qui nous ouvrira les portes pour pouvoir utiliser la téléportation, ou pour pouvoir voyager dans le temps dans un loin future. Si on contemple ce développement on se rend compte que l'évolution pour l'être humain, ne se déroule pas seulement sur un niveau biologique, mais aussi sur un niveau de la conscience humaine.

Des Plejaren on sait que l'être humain est composé d'une conscience matérielle, d'une psyché qui crée nos sentiments (Gefühle) et de l'esprit qui est l'énergie neutre venant de la Création et qui nous donne la vie. L'esprit est la seule entité du complexe humain qui réincarne d'une vie à une autre, tandis que la personnalité et la conscience humaine se désintègrent en énergie neutre, pour pouvoir créer une nouvelle personnalité. Ainsi l'esprit peut réincarner avec une nouvelle conscience matérielle et une nouvelle personnalité dans un nouveau corps d'un être humain. Ce que nous percevons comme «le soi» n'est pas une boule homogène, mais est constitué de plusieurs entités, ou facteurs si on veut, qui interagissent, perçoivent et réagissent ensemble. Ces facteurs travaillent ensemble pour assimiler, comprendre et réagir à des informations venant de l'environnement extérieur. On peut comparer le tout avec un petit écosystème, qui n'est pas un système fermé mais ouvert face aux influences venant de l'extérieure. Certains d'entre vous me diront maintenant que c'est terrible que la personnalité se désintègre avec la mort.... Mais soyons réaliste, la personnalité n'est pas une chose statique, mais très dynamique, car elle change durant une vie. Chez certains ce changement est plus grand ou plus rapide que chez d'autres, ce qui est lié aux différentes expériences que chacun fait dans sa vie. On n'est plus la même personne à la fin d'une vie, que l'on était dans ses années d'adolescents, ou dans ses années trente.

Comme il m'a été confié par Monsieur Meier, la mort peut être comparée au sommeil. Le sommeil est le petit frère de la mort. Si la mort est survenue, et que l'Esprit et le bloc de la conscience sont entrés dans leurs dimensions respectives, la personnalité se désintègre en énergie neutre et l'esprit récolte toutes les bonnes valeurs acquises pendant toutes les leçons qu'on a surmontées pendant la vie matérielle. C'est un peu comme dans le sommeil où notre subconscient traite et gère les informations et les problèmes non traitées pendant la journée. Consciemment vécue, la mort ressemble au sommeil, on ferme les yeux dans le corps mourant, tout est noir et on ouvre les yeux à nouveaux dans un nouveaux corps de bébé qui est prêt à faire des nouvelles connaissances et à se réjouir de la vie. La seule différence entre la mort et le sommeil est qu'on ne se souvient plus de la vie précédente, tandis qu'après le sommeil, on se souvient normalement très bien du jour précédant. Si on se souvenait de la vie ou des vies antérieurs on deviendrait fou, car ce serait beaucoup trop d'informations à digérer. Imaginez-vous de vous souvenir avec qui vous avez passées la vie antérieure ? – Ce serait un cauchemar, car toutes ces personnes sont mortes et leurs personnalités n'existent plus. Même si vous rencontreriez l'esprit qui donnait la vie à ces personnes, la personne en face de vous serait quelqu'un de complètement différents. Pour cette raison la Création a crée cette sécurité, pour qu'on ne puisse se souvenir de rien. Chaque nouvelle vie est donc comme du papier vierge en ce qui concerne la conscience matérielle. Il faut donc commencer à apprendre tout à nouveaux depuis le début et essayer de surmonter les nouvelles épreuves de la vie, pour pouvoir évolutionner dans sa conscience matérielle et aussi dans l'évolution de notre esprit.

Maintenant je suis sure que beaucoup d'autres questions se posent chez vous à propos du « Karma » où d'autres philosophies qui traitent la « réincarnation » et quelle rôle l'amour joue dans la vie et l'évolution. Á ces questions j'essayerais de répondre dans des articles ultérieurs, car tous les thèmes autour de la science spirituelle sont vastes est pourraient remplir des centaines de livres sans difficultés....


Néanmoins, si on contemple tous les choses mentionnées, on n'a pas besoin d'avoir peur de la mort. La mort est un facteur essentiel à l'évolution, car elle permet le changement permanent et une évolution de notre conscience, car dans chaque vie, une nouvelle personnalité veut dire d'autres préférences, un autre caractère et des nouveaux buts, qui mène à des nouvelles expériences et à des nouvelles sagesses.


Sources :
1. "Wiedergeburt, Leben, Sterben, Tod und Trauer", Billy Eduard Albert Meier, Wassermannzeit Verlag, 2004
2. "Existentes Leben im Universum", Billy Eduard Albert Meier, Wassermannzeit Verlag, 1987
3. "Plejadisch-Plejatische Kontaktberichte Block 1, Kontakt Nr.6, Kontakt Nr.10", Wassermannzeit Verlag, 1975